Actualités

CDDS Groupe annonce une forte augmentation de ses ventes pour l’exercice 2018

Le jour de ses 10 ans d’existence, le Groupe CDDS annonce une augmentation de presque 30% de son chiffre d’affaire sur l’exercice 2018.

Le Groupe CDDS a été créé en 2009 et occupe aujourd’hui 13 personnes à Luxembourg. Son objectif principal était de combler les lacunes du marché de solutions de lutte contre le blanchiment d’argent et de financement du terrorisme (AML), jusque-là exclusivement orienté vers les grandes entreprises du secteur financier.

De la naissance de CDDS à une expansion internationale

Philippe Lassine, CEO de CDDS « L’idée de CDDS (AML made in Luxembourg) a été lancée en 2008 pour aider les plus petits acteurs, les PME, à mettre en place des solutions abordables afin de respecter leurs obligations légales. Aujourd’hui, nous offrons une suite de solutions allant de la solution complète de Compliance AMLspotter, à des solutions de screening de masse. Notre développement international nous a obligé à incorporer de plus en plus de listes de screening, jusqu’à proposer un catalogue de « blacklists », « watchlists » et PEPs qui est équivalent à celui proposé par les leaders mondiaux du monde de l’AML. »

En 2012, CDDS a lancé son expansion internationale en ouvrant successivement des filiales en Suisse et à Malte. Cette expansion s’est poursuivie par la signature de partenariats stratégiques avec des revendeurs à Chypres, Singapour et Maurice.

« Fin 2016 a été un moment clé pour CDDS » indique Philippe Lassine, « nous avons signé un partenariat avec un des leaders mondiaux pour lequel nous avons créé des versions de nos logiciels en marque blanche. Ce partenariat nous a projeté dans une autre dimension, étant donné que notre client-type a changé. Nous sommes passés en 2 ans du client PME que nous servons toujours avec grande attention, à l’entreprise internationale obligée de screener quotidiennement plusieurs millions de noms contre des « watchlists ». Philippe Lassine se réjouit : « Aujourd’hui, nous servons une clientèle internationale de Helsinki à Johannesburg dans l’axe nord-sud et de Singapore à Sao Paulo ou les Caraïbes dans l’axe est-ouest et ce, à partir de Luxembourg et cette épopée a été rendue possible grâce à la forte implication de l’équipe. »

Qu’en est-il de l’avenir ?

Philippe Lassine pense que « le marché est en train d’éclater avec l’émergence de nouveaux acteurs dans le domaine du KYC, les RegTechs. La multitude et la diversité de l’offre rend le choix des professionnels plus compliqué, surtout que beaucoup de nouveaux acteurs sont des start-ups avec peu de ressources et de track-record comme nous l’étions il y a 10 ans. D’un autre côté cependant, les métiers de la finance évoluent et beaucoup de nouvelles opportunités s’offriront avec des nouveaux types de sociétés, comme celles actives dans les cryptomonnaies ou les paiements mobiles. Du fait de la reconnaissance de nos solutions par le marché, nous continuons à miser sur notre expansion internationale et n’excluons pas de nous adosser à des nouveaux partenaires solides ou même, de faire l’acquisition de sociétés actives dans notre domaine dans les prochaines années. Pour ce qui est de CDDS, nous allons offrir une cure de rajeunissement à certaines de nos solutions et il va de soi que l’équipe va également continuer à grandir pour assurer cette croissance. »

Vous voulez en savoir plus sur CDDS (AML made in Luxembourg) ou sur nos solutions ? info@cdds.lu
0
17

ARTICLE PRÉCÉDENT

ARTICLE SUIVANT

Aller à la barre d’outils